La ligue des patriotes

Sur le recto de cette carte, nous avons l'emblème de la ligue des patriotes fondée par Paul Déroulède.

Sur le verso, nous avons un texte de Maurice Barrès, président de la ligue des patriotes :

" A quelque parti que nous appartenions, nous devons nous mettre d'accord sur les précautions à prendre contre les Allemands, afin que nos fils et petits-fils recueillent le fruit de ce formidable effort.

C'est un devoir pour nous vis-à-vis de notre passé historique et vis-à-vis des générations futures, dont nous devons assurer la sécurité, d'exiger pour la France ses frontières naturelles.

Méditez les Instructions qu'en 1795 le Comité de Salut public donnait à ses agents diplomatiques : " Les frontières de la République doivent être portées au Rhin. Ce fleuve, l'ancienne limite des Gaules, peut seul garantir la paix entre la France et l'Allemagne."

Nous entendons que nos concitoyens de la Lorraine et des Ardennes cessent d'être foulés aux pieds ; que Paris soit mis à l'abri d'un coup de main : que les Français possèdent les clefs de la maison. Du côté de l'Est, la France est ouverte à l'éternel envahisseur. Il lui faut la frontière du Rhin avec la possession de têtes de pont sur la rive droite.

Plus de souveraineté allemande sur la rive gauche du Rhin. Nous y organiserons toutes choses d'accord avec la Belgique, dont la fraternité nous est intimement précieuse, pour que la paix fleurisse dans une Europe organisée conformément à ses traditions nationales et au droit."

Maurice Barrès de l'académie Française,
Député de Paris,
Président de la Ligue des Patriotes.

A l'intérieur de cette carte, nous avons le scénario pessimiste et le scénario optimiste sur l'issue de la première guerre mondiale.

Les cartes non officielles

Menu principal