Les cartes pour les prisonniers de guerre

Avis de capture

Cette première carte, qui ne semble pas avoir circulé était destinée à prévenir la famille de la capture d'un militaire allemand. "Ich bin kriegsgefangen in Frankreich" :

 

Les prisonniers de guerre

Ce premier type de carte pour la correspondance des prisonniers de guerre est imprimée sur du papier bon marché. En haut à gauche, nous pouvons lire "Correspondance des Prisonniers de guerre - Carte en Franchise". A gauche, "Für den Kontroll-Stempel" :

Le type de l'école militaire de Paris se trouve en "carte en franchise" '(verso ligné ou non) ou en "lettre en franchise" :

 

Bureau de renseignements

Le bureau de renseignements sur les prisonniers de guerre du ministère de la guerre émis des cartes à destination des familles allemandes pour les informer des résultats des recherches entreprises pour retrouver leur proche.

"Le Chef du Bureau de Renseignements sur les Prisonniers de Guerre avise M

que le nom de

ne figure ni sur les listes de prisonniers ni sur les listes de décédés parvenues

jusqu'à ce jour; les prisonniers étant autorisés à correspondre avec leur famille,

tout prisonnier est à même de faire parvenir de ses nouvelles.

Il est rappelé que pour la recherche des disparus allemands, les demandes

de renseignements doivent être adressées au :

Zentralkomitee der Deutschen Vercine von Roten Kreus - Abteilung für

Gefangenenfürsorge Berlin S. W. Abgeordnetenhaus (Allemagne).

Par les soins de ce comité, le nom du militaire recherché sera inscrit sur les

listes destinées à circuler dans tous les dépôts de prisonniers allemands en France

où seront recueillis les témoignages des camarades du disparu."

 

Rapatriement des prisonniers

Cette première carte du "Service de Rapatriement des Internés Civils" d'Annemasse servit à transmettre les adresses des proches qui en faisaient la demande aux prisonniers français fraichement libérés.

A l'inverse, cette dernière carte, très rare à l'état circulée, servit aux prisonniers français libérés à informer leur famille de leur état de santé :

Cartes officielles

Menu principal